Voie dédiée sur l’A23 : ce sera pour plus tard

Publié le 8 octobre 2015

Jean-René LECERF, le Président du Conseil Départemental du Nord, n’arrête pas de le dire : l’état des finances du département est préoccupant. Et cela risque de remettre en cause un certain nombre d’investissements qui étaient prévus, ou tout au moins de les retarder.

Le secteur des transports n’échappe pas à ce constat et le Département vient d’annoncer le report d’un projet dont nous avions déjà parlé ici en 2013 : l’aménagement d’une voie dédiée pour les cars sur l’autoroute A23 (Valenciennes/Lille). Ce projet, annoncé dans le cadre du schéma « Mobilité-Liberté 2030 », adopté en juin 2013 par le Département du Nord, prévoit de réaliser une ligne de Cars à Haut Niveau de Service entre Orchies et la métropole lilloise. L’idée étant d’utiliser l’infrastructure autoroutière existante et d’optimiser son usage pour aménager, sur la bande d’arrêt d’urgence, une voie réservée aux lignes interurbaines en période de congestion. Comment ? Grâce à :

- L’aménagement d’une voie réservée sur l’A23 entre Orchies et Villeneuve-d’Ascq, sur 16 km, garantissant la disponibilité de la bande d’arrêt d’urgence à tout moment en cas de besoin

- La création de deux pôles d’échanges à Orchies et Genech desservis par les lignes de cars

- Le développement de deux nouvelles lignes express : « Douai - Orchies - 4 Cantons/Les Prés » et « Aniche/Somain – Orchies – 4 cantons/Les Prés » connectées aux Lignes 1 et 2 du métro de la métropole lilloise, avec un car toutes les 10 mn aux heures de pointe entre Orchies et Villeneuve d’Ascq et un temps de trajet réduit de 44% par rapport à la voiture

- La restructuration des lignes de cars départementaux (Arc en Ciel) du secteur qui viendront compléter le dispositif selon un rabattement coordonné sur le cadencement du CHNS.

Des pistes intéressantes de réflexion ont d’ailleurs déjà été explorées puisque, au-delà des seuls autocars, le Département étudie également la possibilité d’autoriser les usagers pratiquant le covoiturage et les taxis à emprunter la voie réservée. Preuve que le covoiturage est bien identifié comme un des leviers du désengorgement des accès routiers à la métropole.

Techniquement, le Département souhaite expérimenter un système permettant d’identifier automatiquement le nombre d’occupants par véhicule, avec la société Anaxa Vida, une start-up lilloise créée pour valoriser les travaux menés par l’Université de Lille et le CNRS (une expérimentation retenue dans le cadre de l’appel à projet d’innovation routière du Ministère de l’Ecologie).

Estimé à 29,5 millions d’euros pour la réalisation de la voie réservée entre Orchies et Villeneuve d’Ascq (4 Cantons), le projet a été retenu dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’Etat au titre des transports collectifs et de la mobilité durable. Mais le Département du Nord vient d’annoncer officiellement que l’état actuel de ses finances ne permettait pas de programmer cette opération à court terme et que l’exécutif départemental travaillait à une remise à plat du calendrier d’investissement. Alors que la mise en service était initialement prévue pour l’automne 2018, on sait désormais que ce sera pour plus tard.


Home page | Mentions légales | contact@lilletransport.com | Site Map | Follow-up of the site's activity fr  Follow-up of the site's activity Actualités   ?